La succession des famines mondiales,l’industrie agroalimentaire, les publicités ont porté l’être humain à trop enrichir son alimentation en sucres rapides et raffinés.

Pour un diabétique, les sources de sucres cachés sont un réel problème. Le cerveau et l’organisme sont si habitués à cette consommation, qu’il faut un tour de force incroyable pour se sevrer et trouver des alternatives à sa consommation.

C’est la chasse aux sorcières contre le sucre sous toutes ses formes, qu’un diabétique se doit de faire.

Ainsi, pour ne pas ressentir de frustration ou de manque, pour continuer à vivre en société et partager des repas conviviaux, nous pouvons envisager des formes alternatives de sucres. Elles apportent et assouvissent le besoin de sucré. Elles n’ont pas ou ont peu d’influence sur la glycémie.

On les appelle: les édulcorants. Naturels ou industriels, je vous les recommande.

Les édulcorants industriels

Aspartame

Il est en tête de liste des édulcorants industriels de synthèse. Découvert en 1965 aux Etats-Unis, mis sur le marché en 1974 et en France en 1981. Il est connu pour deux raisons: son pouvoir sucrant (jusqu’à 200 fois celui du sucre blanc!) et pour une polémique dénonçant un potentiel effet cancérigène et déclencheur de la sclérose en plaque. Cette rumeur a fait beaucoup d’ombre à ce produit alors qu’en réalité il en fait n’en est rien.

Les points positifs

  • C’est un fort exhausteur de goût.

  • Il donne un goût sucré intense, sans laisser en bouche de sensation d’amertume comme certains autres édulcorants.

  • Il ne favorise pas les caries contrairement au sucre.

  • Il est utilisé dans plus de 5 000 produits alimentaires et médicaments au niveau mondial. Autant vous dire que la polémique est ridicule.

Les points négatifs

  • Il est difficile à incorporer dans des recettes de pâtisseries chaudes comme des cakes en revanche à froid il est très facile d’utilisation.

  • Il semble favoriser les fausses couches.

  • Il serait capable de stimuler l’appétit en provoquant une hypoglycémie réactionnelle. Cet effet est délétère pour un diabétique.

Les édulcorants naturels

Le mannitol ou maltitol, le xylitol, le sorbitol, l’érythritol : les alcools de sucre

Depuis de nombreuses années, on retrouve ces sucres dans les bonbons sans sucre. A présent on les utilise dans les pâtisseries. Ce sont de parfaits alternatifs à la consommation de sucre ou aux autres édulcorants comme l’aspartame, car ils n’ont pas ou très peu d’influence sur la glycémie. Ils sont extraits de la fermentation de fruits ou de légumes, comme l’érythritol. Leur influence sur la glycémie est relative car leur IG est très bas, 0 pour l’érythritol, 9 pour le sorbitol, 13 pour le xylitol. Une consommation fréquente ou élevée entraine des ballonnements voire des diarrhées. Ils ont un fort pouvoir laxatif. En grande quantités, l’érythritol provoque des indigestions.

En cuisine

On peut les utiliser partout : tous les desserts, toutes les boissons!

Il existe sur internet de nombreux sites qui proposent des recettes de desserts pour diabétiques avec ces sucres. Cherchez-les et essayez! Vous ne verrez pas la différence.

Dans le commerce, on trouve de nombreux produits comme des bonbons et les pâtisseries spécialisées foisonnent un peu partout sur le territoire.

Vous n’avez plus aucune excuse pour vous sentir frustrés et avoir un yoyo de glycémie.

Les arômes naturels

Dernière alternative, ne pas mettre de sucre mais des arômes.

La nature est formidable. Elle nous offre tous les moyens et astuces pour bien manger.

L’organisme n’a pas besoin d’ajout de sucre pour fonctionner. C’est notre alimentation, notre société, les publicités, nos coutumes qui ont créé ce besoin. Un anniversaire sans gâteau n’est pas un anniversaire. Un repas sans dessert n’est pas un repas.

Je ne vais évidemment pas prôner l’éviction de sucre mais pourquoi ne pas essayer de remplacer les sucres naturels ou industriels par de la cannelle au pouvoir hypoglycémiant, de la vanille, de la fleur d’oranger, des jus de fruits ou de la menthe.

Laissez libre court à votre imagination.

Je reconnais que pour les amoureux de café, le côté amer peut être dur à supporter. Les tunisiens y mettent de l’amande. Pourquoi ne pas essayer?

Pour toutes vos questions et vos doutes, diabetcontrol.com est là pour vous soutenir et vous aider.

Dr Audrey Levy