Vous êtes diabétiques, vous connaissez déjà de nombreuses choses sur la maladie. Vous avez régulièrement une visite avec votre médecin traitant. Vous voyez votre diabétologue. Vous avez un traitement bien établi que vous suivez. Vous faites régulièrement des analyses sanguines, des examens complémentaires comme scanner, échocardiographies. Vous avez des rendez-vous avec un nutritionniste.

Malgré cette prise en charge, vous n’arrivez pas à maintenir une glycémie normale.

Que se passe-t-il ?

Un diabète mal géré devient une maladie chronique handicapante.

Le rapport avec le médecin traitant et le diabétologue est primordial pour bien comprendre les enjeux face à la maladie. Souvent, et pour diverses raisons, la confiance, l’écoute, la compréhension ne s’installent pas, la collaboration ne fonctionne pas.

Les règles pour bien gérer votre diabète deviennent ainsi mal comprises.

Les médecins ont un temps déterminé avec leur patient. Ce dernier se retrouve comme au point de départ, livré un peu à lui-même.

Le sujet n’est pas de comprendre d’où vient le problème entre les différents acteurs : vous et les médecins.

Il est question de trouver la meilleure manière de vous aider.

Le patient est une Personne. C’est ce que mes pairs me répétaient sans cesse.

Nous avons tous notre degré de compréhension. Nous avons tous une manière d’enregistrer l’information. Nous avons tous un niveau de sensibilité diffèrent.

Nous ne pouvons pas appliquer le même discours à tous les patients.

Nous ne pouvons pas appliquer le même régime alimentaire à tous les patients sans tenir compte de leur quotidien, leurs activités, leur mental, leurs besoins.

Alors que faire ?

Les complications effraient et ne sont pas négligeables. Elles s’installent de façon insidieuse.

Après tellement d’années de gestion du diabète par les autorités de santé, l’échec est flagrant.

Malgré tous les médicaments existants, toutes les techniques utilisées, toutes les campagnes de prévention, il est fort de constater que cette maladie progresse de façon exponentielle et à vitesse grand V.

Prenons le problème sous un autre angle. Essayons pour une fois de nous concentrer sur le patient, donc la Personne.

Cette fois-ci, c’est un médecin qui vous le demande.

J’ai les réponses à vos questions, je le sais. J’ai juste besoin de les connaître.

Je ne peux me mettre à votre place, mes problématiques seraient différentes des vôtres. Mon but est de vous aider à contrôler, gérer votre diabète et surtout de vivre une vie suffisamment libre avec.

Essayons de mettre en place une sorte de consultation inversée et à la carte.

Posez-moi vos questions sur mon mail contact@diabetcontol.com ou via le forum.

J’y répondrai personnellement.

Ensemble nous pouvons vaincre le diabète.

 

Dr Audrey Levy